Thérapeutes, coachs : comment le référencement SEO peut vous aider à trouver des clients (2024)

par | 31 Jan 2023

Comment être bien référencé pour être visible sur internet et y trouver des clients ?
Comment faire en sorte que votre site apparaisse sur la première page Google ?
On en parle dans la vidéo du jour 🤓

Le référencement SEO est un sujet omniprésent dans les conversations qu’on a avec les coachs et thérapeutes qu’on accompagne. C’est plutôt normal puisque chez Elona, on propose la création de sites internet et qu’en général, la première chose qu’on nous demande, c’est un site “bien référencé” .🙏

Qu’est-ce que “bien référencé” veut dire ? C’est là où ça se corse car le référencement est en réalité un sujet (trèèèèèès) mal compris. Son rôle, notamment dans une activité de coaching ou de thérapie, est souvent surestimé et sa complexité, au contraire, sous-estimée…

Pourquoi ? 🧐
Creusons un peu le sujet ensemble.

1 / Le référencement SEO, de quoi parle t-on ?

Selon Wikipédia, le référencement SEO (aussi appelé “référencement naturel”) “inclut l’ensemble des techniques qui visent à améliorer le positionnement d’une page, d’un site ou d’une application web dans la page de résultats d’un moteur de recherche.

En gros, c’est comment vous optimisez naturellement votre site pour qu’il soit visible et remonte le plus haut possible dans les résultats Google (et accessoirement sur d’autres moteurs de recherche).

Google envoie régulièrement et plus ou moins aléatoirement ses petits robots sur tous les sites internet pour les analyser, comprendre de quoi il s’agit et tenter de les indexer au bon endroit, c’est-à-dire dans les résultats de recherche les plus pertinents. 🔎

Le SEO se définit en opposition au SEA, le “Search Engine Advertising” qui lui consiste à remonter dans les résultats de recherche grâce à la publicité payante (les fameuses Googles Ads).

a. Ce qu’il faut savoir concernant le référencement SEO

Sans entrer dans plus de détails, il y a quelques points, croyances et mythes que je tiens à évoquer lorsqu’on parle de référencement naturel :

Le référencement prend du temps⌛

Les premiers résultats peuvent mettre entre 8 mois et 1 an et demi à se faire sentir. Il faut être patient et persévérant.

Le référencement SEO n’est jamais une solution rapide ou une réponse à une problématique urgente du type ”Il me faut des clients maintenant”. On lui préférera dans ce cas le référencement payant avec la publicité.

Il n’y a pas de vérité en référencement et les techniques évoluent régulièrement 🤓

Personne ne sait exactement comment fonctionne Google, même par les experts ou les salariés Google ! Tout simplement parce que Google reste mystérieux, expérimente et fait évoluer constamment ces critères.

Ce qui veut dire que PERSONNE ne peut vous promettre d’arriver en première page Google et que les méthodes d’hier ne fonctionne plus forcément aujourd’hui. Ce qui m’amène au point suivant.

Des mots-clés, mais pas seulement 🙄

Malgré ce que certains peuvent vouloir vous faire croire, il ne suffit pas de quelques mots-clés pour arriver en première position sur Google.

Beaucoup d’autres critères entrent en compte (on en reverra certains plus bas) : la performance du site (vitesse, sécurité), la qualité du contenu, le taux de rebond…

De plus en plus, Google tend à se fier à des critères “humains” plus que “robotiques” : est-ce que le contenu est clair, utile et original ? Est-ce qu’il est approfondi ? On pourrait faire une vidéo à part entière sur la qualité du contenu selon Google mais ce qu’il faut comprendre c’est qu’il faut écrire pour votre visiteur et non pour Google : la répétition incessante des mêmes mots-clés, on oublie !

Il faut savoir quelle requête viser 🔍

Chercher à être bien référencé, OK, mais sur quoi ? Bien référencé ne veut pas dire grand chose tant qu’on ne sait pas sur quelles requêtes on souhaite être référencé.

Si vous cherchez un référencement local (apparaître quand on tape “sophrologue Lille” par exemple), alors la fiche Google My Business et un site à l’optimisation basique vous seront plus utiles qu’un travail de SEO poussé.

Si vous cherchez à cibler une audience plus large et sans limite géographique, alors il vous faudra être plus spécifique. Vous n’allez pas chercher à viser “sophrologie” seul. C’est une requête trop générale : elle peut être recherchée par des curieux qui souhaitent obtenir une définition et surtout, vous vous retrouverez en concurrence contre des sites à haute autorité comme Wikipédia, Passeport-santé… Autant dire qu’il n’y a aucune chance de remonter. 🙄

Bref, avant de chercher à référencer votre site, creusez le type de clients / problématiques que vous visez et jetez un œil à la concurrence existante.

Tout miser sur le référencement est souvent utopique… Et inutile ! 🤷‍♀️

L’un des critères majeurs de référencement d’un site est le mouvement. Plus un site bouge (modifications, créations de nouvelles pages, d’articles) et plus il attire de trafic, plus Google a tendance à y envoyer ses robots régulièrement et à en améliorer le référencement. Je simplifie beaucoup mais c’est l’idée.

C’est pourquoi certaines entreprises ont des rédacteurs d’articles et des experts SEO qui travaillent quotidiennement sur leur site, notamment par l’écriture d’articles sur un blog ou la mise à jour constante des fiches produits pour une boutique.

En revanche, un simple site vitrine n’a aucune raison d’évoluer aussi souvent. A moins d’avoir un blog alimenté très régulièrement et de volontairement choisir de tout miser sur le référencement (et donc d’y dédier le temps et les moyens financiers nécessaires), ce n’est pas le référencement SEO qui vous permettra de développer votre activité en priorité. ❌

b. Faut-il faire du SEO une stratégie centrale pour trouver des clients ?

La réponse dépendra de chacun mais, pour la promotion d’une activité de thérapie ou de coaching, le plus souvent, la réponse est non.

Pourquoi ? 🤓

Parce que :

  • Pour toute recherche locale, Google My Business est la première source d’informations. Avoir une fiche bien remplie et optimisée (un site bien référencé y aide mais une optimisation de base fait très bien l’affaire), vous permettra déjà de remonter dans les résultats de recherche liés à la carte Google Maps (et c’est bien souvent là que votre client s’arrêtera).

  • Si vous visez une population plus large et proposez de la visio ou un accompagnement à distance (formation, etc), alors optimiser votre référencement de façon plus approfondie devient pertinent mais ça passera le plus souvent par un blog et ça prendra du temps. C’est une stratégie qui doit se faire en parallèle d’une stratégie plus immédiate et qui va demander un travail durable pour lequel il peut être intéressant de se faire accompagner par un expert.

  • Si vous n’avez que très peu de concurrence (dans votre zone, votre expertise ou sur la problématique traitée), le référencement se fera naturellement à partir du moment où vous aurez un contenu de qualité et respectez certaines règles de base. Ça ne méritera pas forcément d’investissement particulier et il faudra juste laisser le temps au référencement de prendre et maintenir le site à jour.

👉 Dans la plupart des cas des thérapeutes et coachs qu’on accompagne, une optimisation SEO de base suffit largement à répondre à leurs objectifs.
L’idée est essentiellement de ne pas faire d’erreurs qui pourraient déplaire à Google et pénaliser le site.

Pour le reste, ce sont vos autres outils qui vous permettront d’être visible, trouvé et contacté : votre page Google My Business, vos actions de démarchage, vos réseaux sociaux ou supports papier et plus généralement votre contenu.

1 / Comment améliorer votre référencement SEO

Une fois le SEO remis à sa juste place, je peux vous partager plusieurs bonnes (ou moins bonnes) pratiques à garder en tête lorsqu’il s’agit de votre site internet.

👉 Je répète que le SEO est un métier à part entière et que cet article n’a pas vocation à être exhaustif. Je simplifie volontairement et me concentre sur les critères qui vous concernent le plus souvent en tant que coach ou thérapeute indépendant qui n’avez qu’un simple site vitrine.

a. Quelques bonnes pratiques pour améliorer simplement votre référencement

La sécurisation du site 🔒

Avec notamment le certificat SSL pour avoir un URL en https et non http. Je vois encore trop souvent des sites qui ne sont pas sécurisés.

C’est préjudiciable : ça ne fait pas professionnel et certains navigateurs n’autorisent plus la navigation sur ces sites. Votre site est donc invisibilisé. Sans compter que si votre site n’est pas sécurisé, vous êtes plus susceptible d’être victime de spams ou de hacks.

La qualité de votre contenu 💎

Votre contenu est le premier facteur d’un bon référencement. Si Google comprend que votre contenu est utile, qu’il répond aux besoins de l’utilisateur, qu’il est original (dans le sens “unique”) et qu’il est approfondi, alors vous avez déjà gagné une grande partie du jeu.

Pour référencer un site, Google s’appuie sur le temps passé par l’utilisateur sur le site et le taux de rebond. Si un utilisateur passe beaucoup de temps sur votre site, c’est bon signe.

Au contraire, s’il arrive sur votre site et le quitte après 3 secondes (c’est ce qu’on appelle le taux de rebond), ça envoie un signal négatif à Google. Ca veut dire que l’utilisateur n’a pas trouvé la réponse à sa question ou n’a pas aimé le contenu. Google ne le recommandera plus et vous serez pénalisé. 😩

Travailler votre contenu et votre discours, présenter votre offre clairement, avancer des arguments, écrire des articles suffisamment longs, clairs et approfondis si vous avez un blog… Tous ces éléments sont autant de points qui joueront en votre faveur ou au contraire, en votre défaveur s’ils ne sont pas qualitatifs.

Ce n’est pas pour rien qu’on a créé une formation dédiée à l’optimisation de votre site internet ! Lorsqu’un site n’apporte pas de client, c’est souvent au niveau du contenu que ça pêche. Bien avant le problème de visibilité. 🤷‍♀️

L’optimisation technique du site 🛠️

Qui consiste à aider Google à comprendre de quoi parle votre contenu et à s’assurer que votre site soit fonctionnel :

  • Métadonnées (titre et description des pages et du site) ✍️ : ce sont des informations qui permettent à Google de comprendre automatiquement de quoi parlent votre site et vos différentes pages. Ce sont aussi les informations qu’il affichera dans les résultats de recherche. Normalement, les métadonnées sont faciles à ajouter sur tous les outils constructeurs de site et si vous faites appel à un prestataire professionnel, il doit le faire automatiquement.

  • Poids, nom et balise Alt des images 🖼️ : plus les images sont lourdes plus elles ralentissent le site. Vous souhaitez donc minimiser la taille et le poids de vos images. Il y a pour ça des outils de redimensionnement et de compression gratuits en ligne qui vous permettent de le faire en quelques secondes. On évite en général les images de plus de 300-400ko (on vise même sous les 100ko). Surtout pas d’image à plusieurs Mo. C’est une habitude à prendre à chaque fois que vous publiez une image.
    Il est aussi important de donner un nom significatif à votre image et de ne pas laisser un nom automatique avec des chiffres ou des lettres qui ne veulent rien dire. Google est capable de lire les noms des images, ça lui permet de mieux cerner de quoi parle votre contenu et de vous référencer au bon endroit.
    Quant à la balise Alt, c’est une balise qui a avant tout un objectif d’accessibilité. C’est un titre descriptif de l’image qui sera lu lorsque l’image ne pourra pas s’afficher (sur certains navigateurs ou en cas de mauvaise connexion de l’utilisateur) ou pour les personnes malvoyantes / aveugles qui utilisent un screen reader (lecteur d’écran).

  • Optimisation en termes de vitesse et de sécurité : Je ne vais pas entrer dans les détails mais sur des sites WordPress par exemple, on utilise souvent un système de cache pour améliorer les performances du site.

Les bons mots-clés 🔎

Bien que ce ne soit pas l’unique point d’attention, les mots-clés restent importants. Plus vous serez précis et spécifique, plus vous aurez de chance de vous positionner facilement sur un type de requête.

Même si on utilise des mots-clés, on va éviter de les répéter constamment de façon robotique. Vos contenus doivent rester spontanés et naturels (rappelez-vous, vous vous adressez avant tout à votre client potentiel). On utilise le champ lexical dans son entièreté, on priorise les mots clés dans les titres (balises H1, H2…). Bref, on entre dans la partie technique mais si vous avez lu certains articles sur le sujet sur internet, vous savez certainement de quoi je parle.

Les liens entrants ou sortants 🔗

J’ajoute ce point car c’est un critère qui revient régulièrement dans les sources d’informations concernant le SEO. C’est effectivement un point important MAIS c’est aussi le plus compliqué à mettre en place correctement.

Il est plus facilement applicable pour les articles de blog que les quelques pages d’un site vitrine. Il s’agit de créer un “maillage interne” avec des liens entre les différentes pages de votre site et un “maillage externe” avec des liens menant vers des sites PERTINENTS et à “haute autorité” (reconnus par Google).

C’est assez technique et je vois trop souvent des liens qui ne servent à rien ou mènent vers des sites douteux (et donc qui pénalisent plus qu’ils n’aident). Disons qu’ici, il vaut mieux ne rien faire que mal faire 😉

b. Les pratiques à éviter en référencement SEO

Au contraire, il y a des choses qui ne servent à rien et je vous invite grandement à ne pas vous faire avoir par des prestataires qui vous vendent une optimisation en référencement sur certains de ces critères :

Ajouter votre pratique ou votre localisation dans l’URL 🙄

Par exemple, https://sophie-sophrologue-lyon6.com. C’est tout simplement inutile. Peut-être que ça peut aider à 0,5%, en encore ! Il y a longtemps que Google ne se fie plus à l’URL pour référencer un site. C’est pertinent si c’est le nom de votre entreprise ou si vous avez l’ambition de créer un centre attaché à une ville (https://centre-naturopathie-lille.fr par exemple).

Dans la plupart des autres cas, c’est plus handicapant qu’autre chose. Que se passe t-il si vous déménagez ? Ou si vous faites évoluer votre pratique et que l’expertise choisit ne la représente plus ?

Changer d’URL n’est pas forcément tâche facile car cela revient à transférer votre domaine. C’est techniquement désagréable à réaliser et surtout, vous perdrez tout le travail de référencement déjà effectué. Bref, optez pour un nom de domaine durable.

Les mêmes mots-clés à répétition et un texte robotique 🤖

J’en parlais plus haut.

Les copier-coller ❌

Il n’y a rien que Google aime moins ! C’est ce qu’on appelle le « dublicate content' ».
Votre contenu doit être original si vous ne voulez pas être pénalisé.

Payer un forfait mensuel d’”optimisation référencement” (dans la plupart des cas)

Pour un site vitrine, il n’y a aucun intérêt à payer un forfait mensuel d’optimisation SEO. Ça ne veut tout simplement rien dire car si votre site ne bouge pas, et bien il n’y a rien à faire (bonjour, les arnaques 🙄).

Ca ne veut pas dire que ça ne sert à rien de faire appel à quelqu’un pour améliorer votre référencement, mais souvent le contexte est différent :

  • Vous avez fait votre site tout seul et n’avez jamais pensé à optimiser votre référencement : vous pouvez trouver quelqu’un pour réaliser toutes les optimisations de base (balises titres, images, optimisation vitesse, etc). Ca sera plus ou moins efficace selon l’outil que vous avez utilisé et le positionnement actuel de votre site en termes de référencement. Si vous n’avez pas respecté certaines règles de base lors de la création du site et que vous êtes très mal référencé, il sera long et difficile de remonter dans les résultats, même en optimisant. Mais disons qu’il vaut mieux tard que jamais ! 😉

  • Vous avez un blog et envie d’écrire plusieurs articles par mois. Le blog est le meilleur outil de référencement. Sur un site, plus vous avez de pages, plus vous pouvez cibler de requêtes différentes et optimiser vos chances de remonter dans les résultats Google. Si ces pages sont créées régulièrement, vous créez du mouvement et comme on l’a vu plus haut, ça plaît à Google. C’est pourquoi les blogs sont autant utilisés. Écrire un article permet de créer une page avec du contenu plus approfondi et précis sur une problématique spécifique pour espérer remonter sur Google sur cette problématique en question. Sur un site vitrine, c’est dans les articles qu’il y a le plus de marge de manœuvre SEO. Écrire des articles prend du temps et s’apprend alors vous pouvez totalement déléguer cette tâche et faire appel à quelqu’un pour relire, mettre en page et optimiser vos articles, voire même pour les écrire.
    A noter que pour un travail de qualité, il faut compter environ 200€-300€ pour un article approfondi et optimisé en référencement. C’est un investissement, car si ça permet à votre site de remonter, ça pourra vous apporter de nombreux clients.

  • Vous avez une boutique avec constamment de nouveaux produits et des fiches produits à mettre à jour. En général, ce n’est pas votre cas.

Je m’arrêterai là pour cet article dédié au SEO 🤓

Comme je le disais plus haut, cet article est loin d’être exhaustif et je vous recommande à 100% de vous former plus sérieusement sur la question si vous souhaitez intégrer le SEO dans votre stratégie de développement.

Je tenais à écrire cet article avant tout pour démystifier le référencement SEO et surtout faire comprendre qu’il n’est pas une solution magique et que le plus souvent, ce ne sera pas le facteur premier dans votre recherche de clientèle.

🚨 Méfiez-vous des personnes qui vous offrent une visibilité sur Google grâce au référencement : ils ne peuvent rien vous promettre et le travail qu’ils peuvent effectuer sur un site vitrine est très limité et ne vaut souvent pas l’argent qu’ils demandent.

La meilleure façon d’optimiser votre référencement naturel SEO durablement et à prix réduit, reste de créer un blog et d’écrire des articles réguliers. Ainsi, vous créez du mouvement sur votre site et vous apporter de la valeur et du contenu de qualité.

De quoi faire plaisir à Google, vous construire une vitrine durable et prouver votre expertise !

Le blog est obscur pour vous ? Nous avons un petit programme dédié et vantons les mérites du blog dans cet article.

☎️ Si vous souhaitez discuter site internet et référencement ou justement, d’autres façons de vous faire connaître, réservez votre appel découverte gratuit ici.

Guide gratuit : 30 étapes pour développer votre activité sereinement dès maintenant ☀️

Recevez plus de 20 pages de conseils pour vous faire connaître et développer votre activité en coaching ou thérapie.

💌 En téléchargeant notre guide, vous vous abonnez à notre newsletter hebdomadaire du mardi. Vous êtes libre de vous désabonner à tout moment.
Nous n’envoyons pas de spams et garantissons la confidentialité de vos informations.

30 étapes pour développer son activité thérapeute coach Agence Elona

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

elona agence communication bien-être thérapeutes

Qui sommes-nous ?

Nous sommes Coline & Laure, fondatrices de l’Agence Elona.

Nous accompagnons les thérapeutes et les coachs dans le développement de leur activité grâce à une stratégie et des outils de communication adaptés à leurs spécificités.

Concrètement, nous vous prêtons main forte pour faire rayonner votre activité avec :

Nous avons à cœur de vous aider à vivre sereinement de votre activité et à réaliser toutes vos aspirations.

☎️   Pour discuter de votre projet, réservez votre appel découverte gratuit.

Formation 5 jours : 5 actions concrètes pour faire décoller votre activité 🚀

Un e-mail par jour : vidéo + exercices sur votre "workbook" interactif.

5 points essentiels pour développer votre visibilité et trouver des clients. Tout ce dont vous avez besoin pour passer à l'action et obtenir des résultats !